Album promotion/Approche géographique/Promotion/Top 10 mensuel

Album du Top 10 – Mai 2012 : The slideshow Effect (Memoryhouse)


Faut-il rappeler une énième fois que la sensation en musique, le ressenti, sont pour nous plus important que toute autre volonté d’atteindre tel ou tel objectif ? Memoryhouse est un duo parfaitement ancré dans cette démarche sensorielle, et leur premier véritable album, The slideshow Effect, est le reflet de ce souci de compositions de belles factures dont la tonalité fait sensation et sens tout à la fois, dans une electro-folk qui sied à merveille à leur univers intimiste.

De prime abord, le dialogue entre la voix claire, aérienne (« Heirloom ») de Denise Nouvion, et le jeu complice et riche d’Evan Abeele, nous ont conduit sur les traces sonores de The Album Leaf, sorte de cheminement, de carnet de voyage, à la différence qu’il s’exerce ici du côté intérieur, dans l’enchevêtrement des sentiments, des souvenirs, lorsque les précités semblaient laisser s’imprimer en eux un paysage, réel celui-ci, pour nous en formuler la quintessence sonore.

Guitare folk (« Punctum » / « Bonfire »), d’influnce pop (« The Kids were wrong ») à la Hafdis Huld, et champ électro orchestré (« Little expressionless Animals ») se côtoient au fil de la dizaine de titres qui composent ce premier album, après deux EP depuis deux ans, qui annonçaient déjà, preuve en est aujourd’hui, le talent de ces deux Canadiens, un brin hors du temps ; non tant qu’ils soient dépassés, bien loin de là, mais parce que leur musique aux reliefs oniriques, accentués par la présence de violons, d’un piano (« Kinds of llight »), semble parfois lancée dans l’espace, sans autre point d’attache que la sensation ; hors du temps (« Walk with me »), comme suspendue à ce rapport privilégié entre auditeur et auteurs, l’oeuvre de Memoryhouse ne révolutionne rien, d’un point de vue stylistique, mais s’inscrit dans ce travail bien fait d’une part, au contenu simple et pourtant si humain, d’autre part, qui fonde le quotidien, autant dire la vie. Memoryhouse n’en demande pas plus (« All our wonder ») et s’offre avec cette première reconnaissance l’espace d’une évolution prometteuse, à confirmer, dans la durée.

Commentez !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s