La Matinale ZW/News / Brèves

Le blues du 30 avril 2012


Jour pluvieux, jour de flottement, aérien, comme si les souvenirs voulaient passer entre les gouttes ; jour gris bleuté, blue jean, l’âme usée, délavée par tant de colère et soudain, cette souvenance du départ, un autre 30 avril, comme saisi en vol, à seulement 68 balais (volants ?) : Muddy Waters, de son vrai nom McKinley Morganfield, fondateur des Chicago Blues, de cette trempe particulière, au bain d’acier, de la lame de fond de l’âme. Nos lecteurs, apparemment grands amateurs de Led Zeppelin, se souviendront amec plaisir que le « Whole lotta love« , souvent évoqué dans nos pages, est une réinterprétation du « You need Love » du sieur Waters (écrite par Willie Dixon, comme bien d’autres « grands » titres de la carrière du bluesman électrifié). Et lorsqu’on voit ce qu’a inspiré ce blues, l’on ne peut que laisser agir le charme des gouttes qui perlent sur nos fronts, en espérant y puiser l’inspiration d’une réinterprétation de nos jours : et vous, vous allez boire quoi comme vin de vigueur aujourd’hui ?

Commentez !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s