Album promotion/Disc'Ideal/MuseZic/Promotion/Votes

Résultats sondage – Semaine #16


Nous vous avons consultés sur la question fatidique du « son de la Liberté », ce qui, bien évidemment, comme 5% d’entre vous l’ont répondu, est tout bonnement « impossible à définir » (Trop de choix, et trop d’aspects à mettre en lumière). Heureusement, 95% s’y sont tentés, rendant justement un éclairage toujours intéressant, tant sur le public lecteur de ZIWORLD que sur les éléments musicaux qui ont impacté durablement les consciences, les mémoires, depuis toujours. Nous avons en outre décidé, à compter de cette semaine, de vous rendre compte en son et images de vos choix.

Ainsi, c’est « The Show must go on » (Queen) qui arrive en tête de vos choix, avec 39% : ce titre, extrait de l’incontournable Innuendo, pourtant attaché, de manière indélébile, à l’immense rassemblement des artistes à Wembley, pour saluer la mémoire du disparu Freddie Mercury, chanteur de Queen, a une telle force, un tel mouvement, qu’il fait figure interprétative d’un sentiment de liberté, de choix, de force, face à l’adversité du destin et de la maladie.

17% d’entre vous ont semble-t-il été élevés aux bonnes citrouilles, non que vous rêviez façon Cendrillon d’un conte de fée, mais parce que vous avez élu le « I Want out » d’Helloween (extrait du non moins génial Keeper of the Seven Keys Part II) ; mélodie fluide, refrain emporté, ce titre speed métal est en effet une référence, avec le « Running Free » d’Iron Maiden, plus punk, que 13% ont désigné comme son de la Liberté (très souvent présenté en version live – voir notamment Live after Death). Pour conclure avec les plus métalliques d’entre vous, 6% n’ont jamais oublié le très puissant « Revolution in dreamland » extrait du Land of the Free de Gamma Ray.

Mais le son de la Liberté, c’est aussi les mots de la Liberté : car vous êtes nombreux (et la France a fort à faire en la matière) à reconnaître ne pas comprendre les paroles en Anglais des chansons (d’où notre rubrique mensuelle Mots pour Mots). C’est donc tout naturellement que les titres français accompagnent, selon vous, ce concept si difficile à définir : 14% désignent ainsi « Rouge » de Frédéricks Goldman Jones, sur l’album éponyme du trio ; 6% élisent « Vivre ou survivre » de Daniel Balavoine, titre en effet incontournable de la carrière du chanteur à la voix d’or, figure de révolte et d’engagement pour beaucoup.

Il est intéressant de noter que les causes sociales, voire politiques, les autres concepts comme solidarité, égalité, défense des droits, révolte, changement, irriguent votre pensée, votre conscience de la Liberté, loin de ce que l’on aurait pu imaginer : la Liberté semble se définir par opposition à l’oppression, à la mort, à la maladie, à l’enfermement. N’est-ce pas Jean-Jacques Rousseau qui voulait qu’on l’enferme à la Bastille pour faire le tableau de la Liberté ?

Merci à toutes et tous pour votre participation, comme chaque semaine (cette fois, on s’intéresse à vos icônes rock !).

Commentez !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s