La Matinale ZW

Comment se lever un 5 avril 2012


Tandis que dans la brumeuse levée du jour, les Tindersticks posaient leur voix sur une rythmique lente et répétitive, je me demandais si Cutecadavra me donnerait un avis sur le premier film d’horreur de Thomas Ngijol, sans me projeter encore dans les impératifs d’une journée déjà semblable à toutes les autres. Ou pas. On peut être toute une foule, dans un moment de solitude ; ça sert à ça la mémoire, à donner vie à l’information. On se jette dedans comme par une fenêtre, de tir ou d’expression, de soi. Et l’on convoque les autres, ceux du vécu, ceux de notre réalité. C’est ce qu’a fait Kerry James, c’est peut-être ce que vous ferez vous aussi, aujourd’hui. Et c’est un bout d’universalité qui se dessine dans la vie partagée.

Commentez !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s