Album promotion/Culture musicale/Genres/News / Brèves/Promotion/Top 10 mensuel/VIP / Artiste incontournable

Album du Top 10 – Mars 2012 : Noctourniquet (The Mars Volta)


Le voilà le très attendu nouvel opus de The mars Volta, intitulé Noctourniquet, belle référence à ce mouvement progressif qui porte le rock de cette formation inclassable quelque part au plus près du Zénith de la composition. Cet album, riche, technique et puissant, mêle l’emportement si euphorisant du groupe à un sens de la mélodie, du refrain qui va bien et qui apportent tous deux à cet opus une musicalité peut-être parfois trop absente jusqu’ici dans les créations du groupe.

MarsVoltaNoctourniquet.jpg

Plus rock et électro (voire industriel) que métallique, ce Noctourniquet livre une à une les pépites qui le composent : « Dyslexicon » est un bel exemple de réconciliation, à l’instar de l’album tout entier, entre électro-indus (« Empty Vessels make the loudest sound ») et punk-rock (« The Malkin Jewel »), dans une explosion rythmique et mélodique du plus bel effet ; on festoie, côté composition, avec tout un tas d’ingrédients (« Lapochka » et ses samples hors du temps) qui nourrissent, chacun dans l’originalité de son apport, l’imagination déjà débordante du duo Bixler-Zavala.

On n’échappe pas à la noirceur brutale qui frappe toujours, au moment où l’on s’y attend le moins, chez The Mars Volta (« In Absentia », « The whip hand »), mais globalement, cet opus, moins déstructuré, bien que parfois fort exploratif (« Imago », « Trinkets Pale of moon »), très progressif (« Vedamalady » et surtout « Zed and two Naughts »), en pleine tendance 70’s (Molochwalker est un hymne Zeppelinien du plus bel effet : génial !), est une réussite, que le titre éponyme illustre à merveille, dans un croisement initiatique de contre-temps métal et de blues en cordes du plus bel effet. D’ « Aegis », qui en ouvre le propos, jusqu’au final tonitruant, cet album se révèle d’une beauté certaine, d’une originalité remarquable et d’une puissance rare. Ajoutez la prévision de reformation d’At the Drive-in, qui court les rues, et voilà que nous sommes décidément tout en joie d’attaquer ce printemps, et pas de main morte ! Un nocturne tour de manège, qui n’est pas près de s’arrêter, et c’est très bien ainsi !

Commentez !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s