Album promotion/Approche géographique/Culture musicale/Genres/News / Brèves/Promotion/Son des régions/Top 10 mensuel

Album du Top 10 – Février 2012 : Second Tour (Zebda)


Les revoilà partis pour un tour, les Zebda, et croyez bien qu’ils n’effectuent pas ce nouveau tour de chauffe avec la langue dans leur poche : chroniques du quotidien, de la diversité des cultures et de l’échange, autour de l’arbre à palabre d’aujourd’hui, ce Second Tour est un petit bijou de composition et d’écriture.

De Zebda, beaucoup ne se souviennent évidemment que du fameux « Tomber la chemise » qui, avec le recul, nous a surtout appris l’humour et la bonne humeur des Toulousains, dont le discours n’en était pas moins par ailleurs critique, depuis le début de leur carrière, à l’instar du « bruit et l’odeur« , sur les conditions de vie et d’intégration difficiles des personnes immigrées et issues de l’immigration en France. Dans ce Second Tour, Zebda mêle à nouveau ce double élan de générosité, l’une humaniste (« La chance ») et locale (« Les deux écoles »), l’autre plus sociale (« la promesse faite aux mains »), politique (« Le théorème du Châle », « Le talent ») et universelle (« La correction ») :

« Mon micro se prend pour une épée » (Extrait de « J’suis pas »)

Musicalement, Zebda fait toujours la part belle à cette ambiance faussement musette, festive, aux orchestrations pourtant ciselées : accordéon, guitares, instruments d’orient et d’occident et bien entendu multiplicité des voix, inscrivent sa musique dans la tradition locale du vécu, dans le réel commun, partagé, des souvenirs, aux peurs, aux coups de gueule. On ne triche pas chez Zebda, ni sur la qualité ni sur l’engagement, et ce Second tour pourrait bien être dans le désertique espace des productions françaises sincères un véritable second souffle, qui se contente, loin de donner des leçons, de dire sa vérité de cancre à la Prévert, qui préfère les contes aux comptes, qui préfère passer son tour quand survient la crise et voter au second tour pour la vie qui continue, le mouvement, le partage, le changement :

« J’vous laisse au patrimoine de la potion magique (…) moi je fais des rimes qui me consolent

J’aurais du coeur le jour où je n’entendrai plus ‘ C’est pas la peine, pas l’endroit, pas le moment ‘  » (Extrait de « J’suis pas »).

Un excellent album par un excellent groupe.

Commentez !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s