Album promotion/Culture musicale/Genres/News / Brèves/Promotion

Zoom : Black magic women


Au-delà du marketing Nu-soul, terme galvaudé avant même d’être prononcé une première fois, de nombreuses voix féminines s’élèvent, dans la droite lignée des Lauryn Hill, Asa, Ayo ou Nneka, pour porter haut et fort un discours loin des polémiques, empreint de valeurs et dont la musique reflète moins le mélange des genres, très à la mode, qu’un réel dialogue entre les cultures dont ils sont issus, dont ils reflètent en quelque sorte l’identité, qui fonde l’originalité de leurs porte-parole, mieux …


 … dessine leur visage, celui de cette nouvelle génération porteuse de sens, de sensation, de sentiment, par son inscription dans le réel, son accessibilité live aussi.

Elles ne sont donc pas nécessairement « exotiques » comme le réclame la distribution World Music, parce qu’il est difficile d’être ex-térieure au monde lorsqu’on est un peu partout chez soi, à la rencontre de l’autre. Et comme toutes ces mains tendues, ces sourires offerts, elles se contentent souvent de se prénommer à nous, comme Irma. Elles sont fières de leurs racines, de leur identité, elles sont Américaines (India Arie, Ledisi), comme Camerounaise (Irma), Malienne (Inna Modja), ou Anglaises (le duo Floetry) ; elles racontent le quotidien, les rêves, les peurs, tout ce qui se forge au Ventre de l’Atlantique, pour reprendre le titre de ce merveilleux roman de Fatou Diomé.

Car en réponse au rêve d’occidentaux en mal de racines, de famille, de simplicité, d’identité et d’histoire en somme, le monde « exotique » de l’Afrique ou des îles porte souvent en lui celui d’un occident symbole de réussite lorsque ce n’est pas simplement de survie. Et pour sortir de cette dichotomie, la musique joue un rôle de rapprochement, de rencontre, de connaissance, et désacralise l’étranger en même temps qu’elle désarme la peur de l’inconnu. Alors tout est de nouveau possible …

« Drifting around this empty place again

 Hoping to feel whole

Hearing nothing but the world spinning

The silence is louder than before

So I will sing you a song that

I know that I can lean on

So I will sing you a song  » (Andreya Triana, « Lost where I belong ») (1)

Irma a chanté dans le métro Parisien, avant de parvenir à s’exporter à grand renfort de courage (My Major Company) et de culot, aux Etats-Unis. Forte de cette volonté de vérité dans sa musique, elle tourne le dos au premier travail mené avec le producteur de Lenny Kravitz, pour livrer un album entièrement retravaillé, plus brut, plus vrai : Letter to the Lord. Andreya Triana est venue au contact d’un public habitué de ces échanges simples et efficaces, présenter son magnifique album Lost where I Belong, aux Escales du Cargo à Arles, l’été 2011. Souvent soul, folk, cette multiplicité de voix envahit également le jazz (Corinne Bailey Rae), une certaine forme de rock aussi, et vient frapper tout bonnement à notre porte, comme un conteur de passage, la guitare à la main. Ouvrons donc nos portes et nos écoutilles bien grand, tout simplement …

De quoi écouter l’histoire du monde, dans la diversité de ses appréhensions, loin des clichés, loin des a priori ethnico-exotiques. Quand on est de couleur, qu’on a grandi à Brooklyn, ou à Paris, on est capable de chanter ses expériences, de se souvenir de ses origines lointaines (souvent héritées culturellement mais jamais vécues), sans prétendre à autre chose qu’à décrire une pièce du grand puzzle de la vie, celle qui nous a été confiée.

(1) Comprenez :

 » En dérive autour de cet endroit, de nouveau vide / Avec l’espoir de se sentir entier / N’entendant rien d’autre que monde tourner / Le silence est plus lourd qu’auparavant /Aussi je vais vous chanter une chanson que / Je connais, sur laquelle je peux me pencher /Aussi je vais vous chanter une chanson « 

Commentez !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s