Boy(coton)/News / Brèves/Votes

Boy (coton) : Korn


Rappelons aux lecteurs web qui n’auraient pas été suffisamment attentifs avant Noël, que Boy (coton) est la rubrique du gars « coton » comme on dit chez nous, pas facile, râleur, rageur, notre rubrique coup d’gueule en somme, qui vous invite à BOYCOTER les arnaques … et ce mois-ci, trève de Noël oubliée, c’est un corn-flakes maintes fois remâché que nous nous mettons sous la dent …

KoRn - The path of totalityCela faisait un moment que cette rencontre Neo-metal / Dubstep devait avoir lieu, d’après les bruits de couloirs : on nous avait annoncé comme toujours tout et son contraire, et nous voilà en présence de tout et son contraire !

Ce qui devait être au départ une simple collaboration (et qui selon nous se présentait d’entrée en parfaite opposition à l’idée même de remix, qui, le temps aidant, permettent d’avoir des titres bidouillés d’électronique qui mettent souvent en évidence un identité nouvelle des titres originaux) est devenue un cafouillage long playing (l’EP ayant cédé la place à un « album ») : de Korn, on n’a pas grand chose, sauf la présence de la voix de Jonathan Davis sur quelques titres (là où il a la place et où on l’entend), quelques riffs bien sentis (il ne manquerait plus que ça que les gars de Bakersfield ne sachent plus aligner deux lignes correctes bien explosives, après avoir été les inventeurs avec Deftones du genre précité, et ce, en dépit de changements de line-up), c’est un peu maigre.

L’électro (dit dubstep dans ce cas précis, d’après le courant survolté, alternatif tendance keupon, qui l’anime) ne joue nullement ici le rôle qu’il put tenir en d’autres occasions (de la compilation Sin avec les bidouillages venus de la planète Nine Inch Nails il y a maintenant bien longtemps, aux rencontres au moment de BO de Films comme Matrix ou Queen of The damned, en passant par les EP remixés et autres B-sides (oups, on dit bonus tracks maintenant) des uns et des autres). Certtes, ça tape fort, ça crisse, ça grince, comme nos dents, lorsqu’on voit à quoi en est réduit un tel groupe qui, loin de devoir nous produire un nouvel album très vite, va devoir également effacer ce genre de dérapage (commercial) inutile et incontrôlé (on l’espère, sinon c’est grave) ; dois-je relancer le débat lulu, les critiques nombreuses sur un projet pourtant au final parfaitement audible, au son intéressant, tandis que ce Path of totality va se vendre sans la moindre once de talent créatif ? Non, je ne relancerai pas.

Commentez !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s