Album promotion/Culture musicale/From Nowhere/News / Brèves/Promotion/Sans catégorie

From Nowhere : Imogen Heap


Comme sorti de nullepart, chaque mois, un artiste est pioché dans le grand couvre-chef qui sert à notre rédaction de chaudron musical, où bouillonne tout un tas de talents plus ou moins connus de la scène internationale, qui pourtant écrivent, au quotidien, l’histoire de la musique actuelle, en marge des media, ou pas.

Zikworld profite de l’expérience unique menée par cette artiste qui a décidé de composer un album « titre à titre », dans la durée, avec un titre tous les trois mois environ, mis à disposition directement des fans (de manière payante tout de même) pour qu’ils n’aient pas à attendre la sortie définitive de l’album (y en aura-t-il une ?), pour revenir sur son travail : Imogen Heap, puisque c’est d’elle qu’il s’agit, est une artiste américaine, anciennement chanteuse du groupe pop Frou-Frou, qui a très vite développé un univers personnel matiné d’électro, vif, rythmé ou aérien tour à tour, sans jamais verser dans un électro shoe-gazy brumeux ou cotonneux au point d’absorber la sève qui l’anime. Bien au contraire, puisque la voix vibrante et aigue de la demoiselle structure l’espace de chaque titre, modèle chaque ambiance, quasi a capella parfois.

 » Artiste et auditeur se font face, dans un jeu de signes très vite devenu l’une des plus belles langues du monde. » Jeff GARNIER

Dès son premier méfait, les titres – phares (qui a dit tubes ?) pleuvent : coupe hérissée et style punk accompagnent la diffusion d’un univers intimiste et poppy, sur ce I Megaphone superbe. Mais la véritable révélation sonore (celle au public se fera par l’intermédiaire de Bandes originales de film (The Last Kiss) ou de séries télévisées (Grey’s Anatomy) américaines) réside dans un Speak for Yourself qui fait de l’espace autour de vous une véritable voûte céleste où chaque note s’inscrit comme une sérigraphie cristalline : artwork sobre mais intrigant, et une palanquée de tubes de nouveau, tous plus entraînants et fascinants les uns que les autres.

La barre était très haute et Imogen se devait de se surpasser pour donner une suite à un tel joyau de pop électro. Ce sera fait avec le sensible et délicat Ellipse, dont l’artiste fait dessiner le packaging et choisir l’artwork par ses fans. De magnifiques ballades poétiques, comme un long voyage aux aspérités sonores presque paysagères, font de cet opus finement ciselé, un bijou d’humilité et de savoir-faire. Imogen développe de plus en plus le travail des arrangements, plus vrais encore, moins biduouillés que ses comparses Kate Havnevik en tête. Tout ça respire l’expérience, l’envie de partage, de création désignée comme processus plus que comme objectif.

Il n’est donc nullement étonnant de constater le nouveau régime d’écriture d’Imogen Heap : elle poste des vidéos, des images, qui, en touches du peintre sur la toile internet, révèlent son état d’esprit de composition. En retour, les fans peuvent lui donner matière à créer : sons, bruits, mélodies, images … dans sa fabrique d’émotion, l’atiste modèle, façonne, sculpte, et révèle : tour à tour, de la glaise sonore du printemps, des sableux espaces de latence estivale, et dernièrement des partitions colorées de l’automne, elle laisse échapper un nouveau titre, un nouvel artwork aussi, comme ce Propeller Seeds.

On est avec Imogen Heap, bien au-delà de la musique consommée, sur une extravagante scène universelle où, en mimes Marceau, artiste et auditeur se font face, dans un jeu de signes très vite devenu l’une des plus belles langues du monde : l’émotion.

Vous ne pourrez pas dire qu’on ne vous a pas prévenus !

Egalement disponibles :

2 réflexions sur “From Nowhere : Imogen Heap

  1. Pingback: Imogen Heap : give me 5 ! « zikworld_Englishversion

  2. Pingback: Imogen Heap : donne m’en 5 ! « ZIKWORLD

Commentez !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s